Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rencontre avec Loïc Fontimpe : questions / réponses

Publié le par prof. documentaliste

Suite de la rencontre à la Médiathèque Marguerite Duras.... Après une demie heure de présentation de son travail, Loïc Fontimpe s'est prêté au jeu des questions / réponses des élèves.

"Le secret des glaces"
"Le secret des glaces""Le secret des glaces"

"Le secret des glaces"

1) Quel a été votre plus gros projet ?

Celui-là ! Mon domaine d’activité est varié, je suis réalisateur de storyboards mais aussi de films d’animation ou de séquences animées (publicités, jeux vidéos, documentaires pour la télévision, etc). Je travaille en freelance et donc pour plusieurs sociétés. Chaque projet est différent, il n’y a pas vraiment de gros et et de petits projets.)

2) Auriez-vous aimé vivre cette aventure ?

Oui et non ! Claude Lorius a fait preuve de beaucoup de courage puisqu’il s’est rendu vingt fois en Antarctique, il a vécu une belle expérience mais extrêmement dangereuse. J’ai perçu chez cet homme une grande passion pour la science. Je voulais donc traduire le plus fidèlement possible cette aventure.

3) Comment avez-vous commencé votre métier ?

Je suis storyboarder depuis quinze ans, depuis que je suis à Paris. Au début, j’ai fait une formation en audiovisuel mais je dessinais beaucoup, par passion. Puis j’ai découvert que c’était un métier. Petit à petit, j’ai eu des commandes. Il n’y a pas vraiment de « porte d’accès » définie pour faire ce métier.

4) Avez-vous toujours voulu faire ce métier ?

Au début, je voulais être cadreur, caméraman car j’aimais le travail photographique. Puis j’ai découvert que dans le métier de storyboarder il y avait tout ça.

5) Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?

Sur un documentaire historique, pour Arte, qui traite du Mont-Saint-Michel. Ce n’est donc pas du storyboard mais des séquences animées.

6) Votre métier est-il bien rémunéré ?

Oui mais ce n’est pas simple car je suis payé au projet. Des délais très courts sont parfois exigés : je peux parfois travailler 12 heures ou 13 heures par jour durant 2 ou 3  jours. Je suis donc bien payé pour ces 2 ou 3 jours mais après je dois trouver d’autres contrats. Certains mois, je n’ai pas de contrat donc je ne suis pas rémunéré. Pour un long métrage c’est pareil sauf que la période de travail est plus longue, par exemple 2 ou 3 mois.

7) De quel film auriez-vous aimé faire le storyboard ?

J’ai participé à différents genres de films. Mais j’aimerais avoir la possibilité de faire  le storyboard d’un film de science-fiction (comment beaucoup d’autres storyboarders...)

8) Avez-vous rencontré Claude Lorius ?

Oui mais pas au début car Claude Lorius était très occupé et n’habitait pas Paris. Nous nous sommes rencontrés au moment de l’étalonnage du film, c’est-à-dire la dernière étape du film. J’appréhendais cette rencontre car je me demandais ce qu’il allait penser de notre travail. Mais il en a été très touché. Je l’ai également rencontré en 2015 lors de la COP21, au moment de la projection du documentaire.

Claude Lorius - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Claude.Lorius.jpg

Claude Lorius - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Claude.Lorius.jpg

9) Quel est le film le plus célèbre sur lequel vous avez travaillé ?

Samba, avec Omar Sy.

10) Et le film préféré sur lequel vous avez travaillé ?

Amazonia (fiction animalière). A cette occasion, je suis parti en Amazonie avec l’équipe pour faire les repérages (ce qui est très rare pour les storyboarders).

11) Comment êtes-vous rentrés en contact avec Luc Jacquet ?

Il avait besoin de faire un storyboard sur un projet donc sa production m’a contacté.

12) D’où vient votre inspiration ?

Pour ce projet, je me suis inspiré de livres et de la vie de Claude Lorius ainsi que de photos sur l’Antarctique. J’ai également effectué des recherches sur l’Antarctique (BD, images d’animation, etc). Pour chaque projet, il faut aller voir des expositions, lire, poser des questions autour de nous, etc.

13) Pourquoi avez-vous accepté ce projet ?

Je trouvais que c’était un projet très beau et un défi technique de reconstituer la vie d’un homme avec des images. Et je connaissais « Wild Touch » ainsi que Luc Jacquet que j’appréciais.

14) Avez-vous déjà fait des storyboards sur des sujets qui ne vous plaisaient pas ?

Oui, certaines publicités dont l’objectif n’a pas grand intérêt et les personnes avec qui on travaille sont parfois désagréables. Mais c’est mon métier et je suis obligé d’accepter de tels projets.

15) Quel est le film le plus réussi sur lequel vous ayez travaillé ?

C’est difficile de répondre à cette question. Je viens de participer à un thriller qui va bientôt sortir et je pense qu’il va vraiment être très bien.

16) Avez-vous déjà eu envie d’abandonner le dessin ?

Non, jamais.

17) D’où vient votre envie de dessiner ?

Ce n’est pas facile de répondre à cette question. Ce genre d’envie vient souvent de l’enfant ou de l’adolescence. J’aime recréer des mondes, j’ai toujours eu des affinités avec le dessin.

18) Réalisez-vous tous les projets que l’on vous demande de faire ou effectuez-vous une sélection ?

Cela dépend si je suis dans une période durant laquelle j’ai beaucoup de projets ou pas.

19) Comment procédez-vous pour faire vos dessins ?

Moi je me considère plus comme un artisan que comme un artiste. Je discute avec mes collaborateurs (réunions), je fais des croquis, je les scanne et les envoie, il y a parfois plus d’étapes.

20) Avez-vous appris à dessiner ?

Oui. Le don est un point de départ mais il faut travailler pour être bon (il y a des règles, une culture à acquérir). C’est pareil que pour les musiciens qui doivent s’entraîner régulièrement. Si on s’arrête de dessiner pendant un an, on perd en qualité.

Rencontre autour du projet "La glace et le ciel"

Publié le par prof. documentaliste

Vendredi 28 avril, une rencontre a été organisée à la médiathèque Marguerite Duras autour du livre documentaire "La glace et le ciel". Les 8 classes des 5 collèges participants ont pu rencontrer le responsable de la société Wild Touch ainsi que Loïc Fontimpe, illustrateur et storyboarder.

 

 

Présentation du contexte se rapportant à la réalisation du documentaire « La glace et le ciel »

L’ONG « Wild Touch », créée par Luc Jacquet, a pour missions de sensibiliser le grand public sur les questions du changement climatique et de faire naître un désir d’engagement dans tout ce qui se rapporte à l’environnement. Cette ONG utilise tous supports artistiques et médiatiques pour véhiculer ses idées.

En ce qui concerne le documentaire « La glace et le ciel », il s’agit d’un projet s’appuyant sur un scientifique, Claude Lorius, qui a exploré l’Antarctique. « Wild Touch » a fait appel à Loïc Fontimpe, dessinateur et réalisateur de films d’animation afin d’insérer des vidéos dans ce documentaire.

Projection d’une première vidéo : "Bienvenue en Anthropocène"

Il s'agit d'une courte vidéo d’animation qui a pour thème l’Anthropocène. Le film expose rapidement l’histoire de l’humanité et comment celle-ci agit sur le monde qui l’entoure au départ par simple nécessité de survie. Il y est question de l’impact des activités de l’Homme sur l’environnement. Le film s’achève sur un homme face à ses mains.

 

Intervention de Loïc Fontimpe sur les différentes étapes de la réalisation du documentaire « La glace et le ciel »

1/ Utilisation des écrits scientifiques de Claude Lorius et de ses interviews

2/ Ecriture du scénario

Ce travail se fait en équipe en tenant compte des contraintes de temps (3 fois 4 minutes). Il convient donc de sélectionner les éléments les plus pertinents des expéditions de Claude Lorius. Lors de cette étape, une voix off racontant l’histoire est élaborée. Petite précision : il y a eu huit versions provisoires avant de parvenir au scénario définitif.

3/ Storyboard

Il s’agit encore d’un travail d’écriture mais cette fois-ci avec l’incorporation de dessins. Au cours de cette étape, tous les plans présents dans le film sont détaillés les uns à la suite des autres (exemple : immensité de la mer, icebergs, personnages...). Cette étape est un travail préparatoire, à partir du scénario, pour sélectionner les images les plus pertinentes qui serviront à raconter l’histoire.

4/ Animatique : C’est le premier montage du film (maquette ou brouillon)

Au cours de cette étape, des tests de voix off sont réalisés en se basant sur les dessins, afin d’obtenir une bonne adéquation entre voix off et dessins. L’animation est encore basique et la voix off n’est pas encore rythmée.

5/ Choix de la direction artistique

Réflexion sur le rendu graphique souhaité et donc sur le design des personnages et des décors (peinture ? BD ? photo-montage ?). Cette réflexion passe par des dessins  de plus en plus élaborés (traits puis peinture par exemple). Les décors et les personnages sont séparés car il s’agit d’animation puis tous les éléments distincts sont incorporés calque par calque.

PRECISIONS IMPORTANTES SUR CE PROJET :

  • Ce projet nécessite de se documenter sur le thème (ici l’Antarctique) et de se baser sur une bibliothèque d’images réelles.
  • Il s’agit d’un travail d’équipe partant de données scientifiques (le changement climatique).

​​​​​​​

Le Caillou - Dedieu

Publié le par prof. documentaliste

 

Le format de l'album est très original. Ce livre est très grand ! Mais dans ces grandes pages, il n'y a pas beaucoup de texte. Donc ceux qui aiment lire de gros romans risquent d'être déçus J'ai adoré les couleurs. La palette est assez limitée (orange, noir, gris et blanc) et c'est ce qui m'a plu. Ces couleurs permettent de distinguer facilement les personnages : le orange va très bien aux Khomènes car il rappelle le rouge, la couleur du sang. J'ai bien aimé l'histoire mais je l'ai trouvée très courte. J'ai ressenti de la pitié pour les habitants du Karabastan qui se font massacrer alors qu'ils n'ont rien fait. Je n'ai pas aimé la fin parce que l'histoire s'arrête brutalement. Je trouve que ce livre peut être raconté aux enfants pour leur expliquer simplement la question du terrorisme aujourd'hui.

J'ai plus qu'adoré cet album; il m'a appris de nouvelles choses.  

Par Pierre, 4ème - Collège Valmy

 

L'Ecureuil

Publié le par prof. documentaliste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Cléo, 4ème, Collège Valmy

Save me Pythie, critique de Zoé, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

Elsa Brants écrit le premier tome de Save me Pythie en 2014. C'est son premier manga et elle peut en être fière. Celui-ci rassemble les éléments pour faire un bon contenu. L'histoire est intéressante et captivante, les personnages sont drôles et attachants. Ce manga regroupe mythologie grecque, action et humour.

L'histoire commence à Delphes où la jeune Pythie se fait maudire par Apollon pour avoir repoussé ses avances. Elle se retrouve vite entraînée dans la périlleuse quête de Xanthes, fils de Zeus (cela, il ne le sait pas encore), qui souhaite devenir les plus grand héros de Grèce.

Ce livre m'a vraiment plu et m'a bien fait rire. A lire ABSOLUMEBR !!!

 

Robin des graffs, critique d'Asvini, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

Muriel Zürcher, une auteur pleine de talent, a déjà écrit beaucoup de livres : Le tourneur de pages, Bracelets de fer ou encore Ysée, la cavalière de légende. Son dernier livre, Robin des graffs, est un chef-d'oeuvre : la nuit, Sam, un jeune adolescent solitaire, graffe illégalement sur les murs de Paris. Le jour, il fait partie d'une chorale "Les copains d'abord" constituée majoritairement de sans-abris qui chantent pour les enterrements de leurs amis. Un matin, il se rend au commissariat pour se renseigner sur la mort ou pas de ses condisciples. Une petite fille d'un foyer, présente elle aussi au commissariat, va le suivre et ne plus vouloir le quitter. Que va-t-il se passer pour ces deux personnages ?

Ce livre parle de liens entre deux enfants sans famille. C'est drôle, touchant et sympathique. Je vous le conseille !!

L'écureuil, critique de Chiara, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

L'écureuil est une bande dessinée dont le scénariste est Fabien Grolleau qui a déjà écrit et dessiné les deux tomes des Masque du fantôme. Les illustrateurs sont Benjamin Mialet et Lou Bonelli.

L'histoire de L'écureuil se déroule à Paris pendant la guerre franco-prussienne de 1848 sous le règne de Napoléon III. L'Ecureuil est un jeune personnage orphelin qui vit sur les toits de la ville de Paris et qui vole des bijoux aux familles riches, qu'il donne notamment à une vieille dame en échange de tartes dont il est particulièrement friand. L'Ecureuil est poursuivi par une bande de voleurs qui font la loi sur les toits et dont le chef n'est autre que le terrible Hector qui veut absolument sa peau.

Au fur et à mesure de l'histoire, l'Ecureuil va apprendre des choses sur lui-même et les lectuers vont vite s'attacher à ce personnage  intrépide et courageux dont la vie n'est pas des plus douces. Un personnage principal original et très attanchant dont la meilleur amie est la belle d'Hector. L'histoire est une formidable aventure simple, drôle, facile à comprendre et instructive historiquement.

Save me Pythie, critique de Madeleine, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

Après sa série Les chroniques de Magon, Elsa Brants s'attaque aux mangas. Save me Pythie se lit à tous les âges et permet de retenir très facilement l'histoire des dieux et des héros grecs. Pythie, jeune prêtresse grecque du dieu Apollon, est maudite par ce dernier pour avoir refusé ses avances. Elle rencontre Xanthe, un jeune homme accompagné d'un drôle de poulet, qui se trouve être Zeus. Zeus est le père de Xanthe, ce que ce dernier ignore.Il surveille son fils afin de le protéger. Le roi des dieux demande alors à Pythie si elle peut l'aider à protéger son fils. En échange, il annulera sa malédiction.Le jeune homme et Pythie partent donc à la recherche de la gloire et de la célébrité. Malheureusement, Héra, folle de rage que Zeus ait eu un fils avec un autre, lance sur Xanthe un maléfice : une malchance inouïe suivra le jeune garçon pour le restant de ses jours. Qu'adviendra-ttil de nos deux héros ? Xanthe découvrira-t-il qui est son père ?

Un livre très amusant. Ne le lisez pas, vous en deviendrez accro !

L'écureil, critique de Valérie, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

L'écureuil est une bande dessinée écrite et illustrée par Fabien Grolleau, Lou Bonelli et Mialet.

Il s'agit d'une BD qui se passe à Paris en 1870. Un enfant écureuil sur les toits de Paris commes Gavroche dans les rues. Il se débrouille comme il peut, chaparde. C'est un orphelin. Victor Hugo lui raconte une partie de son enfance.

"Paris a un enfant et la forêt a un oiseau : l'oiseau s'appelle le moineau, l'enfant s'apelle le gamin." Victor Hugo, Les misérables

Nous découvrons les secrets les plus surprenants de l'Ecureuil dans ce premier tome et je ne pense pas être déçue avec le deuxième si je le lis. Les dessins ne sont absolument pas à mon goût mais on comprend quand même très facilement les actions avec les bulles et les couleurs très vives.

Je ne m'attendais pas à apprécier cette bande dessinée. J'ai bien aimé me retrouver  dans l'époque de Victor Hugo et de la guerre de Prusse en 1870. J'ai plongé très rapidement dans cette ambiance du 19e.

La glace et le ciel, critique de Corto, collège Henri Matisse

Publié le par prof. documentaliste

Avec leur film La glace et le ciel, Luc Jacquet et Claude Lorius sortent un livre équivalent portant le même nom. Pour raconter son histoire, Claude Lorius s'est fait aider de Luc Jacquet qui est le réalisateur d'un autre film au succès mondial, La marche de l'empereur, qui a reçu l'Oscar du meilleur film documentaire en 2006.

Le livre raconte tous les exploits de Claude Lorius. L'histoire commence en 1955. Jeune étudiant de 23 ans, C.Lorius répond à une annonce qui consiste à partir en expédition pendant un an en Antarctique avec deux compagnons. Après son fabuleux voyage durant lequel il a beaucoup appris sur ce continent, C. Lorius va devenir totalement amoureux de ce dernier et va raconter la modification de l'atmosphère par l'activité humaine.

La glace et le ciel est un livre très intéressant qui vous apprendra beaucoup de choses sur la composition de l'atmosphère, les enjeux de l'activité humaine, l'effet de serre, la vie en Antarctique, notre climat, la composition de la glace. On y trouve aussi beaucoup de belles images. Le livre est illustré par Loïc Fontimpe.

1 2 3 4 5 6 7 > >>